Antivirus

Sors de ce corps, virus démoniaque, et tu as beau connaître de plus en plus mes techniques de défense antivirale et t’en prémunir au fil du temps, j’arriverai à t’expulser!

Ce jeu est au format classique de ceux de la gamme Smart Games, et c’est très bien. Boite petite, matériel ne prenant pas beaucoup de place, très plastique mais de très bonne facture et d’une assez bonne fonctionnalité au regard de la mécanique, ce que nous allons détailler un peu plus loin… Dans la boite, donc, on trouve un sac, dans lequel on pourra tout ranger par la suite afin de s’affranchir complètement de la boite. On y trouve aussi un petit plateau de jeu carré formé de creux aux fonds arrondis, pourvu d’un angle ouvert. On trouve enfin des pièces de formes tétriques (issues de Tétris, mot déposé) et de couleurs différentes, qui s’encastrent dans les trous du plateaux, et qui sont déplaçables dans les quatre directions par glissement. Il y a parmi ces pièces une spéciale, la rouge, qui représente le virus. Et il y en a deux blanches, petites, qui sont les globules blancs. Il y a aussi un petit livret sur lequel figurent tous les défis.

Pour jouer, on ouvre le livret de défis et on en choisit un. Idéalement on choisit le premier, et quand on y est arrivé, on passe au suivant, et ainsi de suite jusqu’à la réussite finale qui vous couvrira de gloire et de reconnaissance jusqu’à la fin de vos jours et de celle de votre descendance. On place les pièces comme indiqué sur le livret, et c’est parti! Le but du jeu est de faire sortir le virus (la pièce rouge) du corps (le plateau de jeu), en déplaçant toutes les pièces comme il nous semble bon, en les faisant glisser sur le plateaux. Attention, les pièces blanches ne peuvent bouger et restent fixes!

Au début, c’est facile, mais dès qu’on passe aux défis de niveaux un peu plus corsés, on n’y passe plus quelques minutes mais facilement beaucoup plus! Vous l’aurez compris, nous avons là devant nous un casse-tête, auquel on peut jouer seul, mais aussi auquel on peut prendre plaisir à jouer à plusieurs. Le matériel est très joli et très réussi. Il n’est pas du tout développement durable car tout de plastique fait, mais très fonctionnel et on en vient finalement à se demander comment un jeu avec une telle mécanique contrainte matériellement aurait pu exister avec des matériaux plus nobles… La durée de vie est bonne puisque la progression dans la difficulté des défis est bien dosée et gentiment croissante. La thématique n’est qu’un prétexte pour habiller ce casse-tête qui redevient vite un bestiole abstraite dès qu’on commence à y jouer, car on oublie vite les histoires de virus! Bref, une des meilleures réussites de la gamme!

Dans la même collection : Camouflage Pôle Nord, Troy.

0 réponses
  1. Guilhem
    Guilhem says:

    De tous les jeux Smart Games, Anti-Virus demeure à l’heure actuel mon préféré, et paradoxalement c’est peut-être le moins original, puisqu’il s’inspire furieusement des casse-têtes informatiques, que ce soit dans son fonctionnement ou dans son design acidulé. J’apprécie particulièrement la mise en place rapide de chaque nouveau problème et la manipulation par « glissement », très agréable. Pour le coup, la matière plastique met l’objet en valeur et colle assez bien au thème.

    Seul petit bémol : j’aurai préféré un boitier de rangement plutôt qu’un sac. Mais cela relève vraiment du détail.

    Ma note perso : 4/5

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>