Articles

Les Musiciens de la Ville de Brême

Avant de vous parler des Musiciens de la Ville de Brême, j’avais envie de vous parler d’Annie. Annie, c’est la maman de notre cher président (celui de notre association, hein, pas « le » Président), et c’est aussi une fidèle du Bar A Jeux, et aussi notre Trésorière, d’ailleurs. Elle adore jouer, mais elle est assez compliquée : il lui faut des jeux qui ne soient ni trop longs ni trop courts, ni trop compliqués ni trop simples, ni trop stratégiques ni trop hasardeux, ni trop immersifs ni trop abstraits, ni trop volumineux ni trop minimalistes. Du coup, au Bar A Jeux, on a fini par créer une nouvelle catégorie dans notre système de rangement rien que pour les jeux qu’Annie affectionne. Et finalement on s’y retrouve bien : les gens qui veulent faire une partie rapide avec un jeu sympa et fun vont piocher dans l’étagère des « jeux d’Annie ». Ce n’est pas très scientifique comme méthode de classement mais ça fonctionne étonnamment bien.

Mais pourquoi diable nous parle-t-il de tout ça, vous demandez-vous. Hé bien parce que depuis peu, une nouvelle boîte trône sur l’étagère des jeux d’Annie, et c’est justement celle des Musiciens de la Ville de Brême. Inspiré du conte du même nom, ce jeu de plateau propose d’aider les quatre animaux du conte à rejoindre la maison des brigands, dans laquelle ils sont censés finir leurs jours. Pour ce faire, chaque joueur va choisir en secret un animal et utiliser des cartes de sa main pour le faire avancer. Une fois que tous les joueurs ont fait leur choix, on applique les effets des cartes en faisant progresser les animaux correspondants.

Si plusieurs animaux se retrouvent sur la même case, les joueurs ayant participé à leur progression conservent les cartes jouées, qui deviennent des points de victoire. Dans le cas contraire, les cartes jouées sont défaussées. De leur côté, les brigands font le parcours en sens inverse, et les joueurs ont la possibilité d’accélérer leurs déplacements. S’ils arrivent sur la même case qu’un animal, tous les joueurs perdent les points de victoire correspondant à cet animal. La partie continue ainsi jusqu’à ce que tous les animaux aient terminé leur périple, le vainqueur étant le joueur ayant accumulé le plus grand nombre de points de victoire.

Le jeu repose donc sur une bonne dose de chance, mais on peut tout de même y développer certaines stratégies, notamment dans l’utilisation des brigands. Et comme tout le monde n’a pas forcément l’esprit compétitif, le livret de règles propose même d’y jouer en mode coopératif, tous les joueurs s’alliant pour aider les animaux à terminer leur aventure d’heureuse façon.

Un jeu vraiment familial aux illustrations magnifiques, qui a d’ailleurs reçu le Chamboultou d’Argent au Festival Chamboultou 2011. Et c’est bien mérité.

Bazar Bizarre

Bazar Bizarre est un petit jeu rapide faisant appel au sens de l’observation et aux réflexes. Au centre de la table, on dispose cinq figurines: un fantôme blanc, un livre bleu, une souris grise, un fauteuil rouge et une bouteille verte.

L’un des joueurs retourne alors la première carte de la pioche, sur laquelle figurent deux objets. Le but des joueurs est alors d’être le premier à attraper le « bon » objet. Par exemple, si l’image montre une bouteille verte et un livre rouge, il faut attraper la bouteille (puisqu’il n’y a pas de figurine de livre rouge). C’est simple non ?

Oui mais non. Parce que sur de très nombreuses cartes, il n’y a pas de « bon » objet. Et dans ce cas, l’objectif est d’attraper l’objet qui ne correspond en rien à ceux présentés sur la carte. Par exemple, si l’illustration présente un fantôme bleu et une souris verte, il faudra attraper la figurine du fauteuil rouge.

Chaque fois qu’un joueur réussit l’épreuve, il gagne la carte correspondante. Ceux qui se précipitent et attrapent le mauvais objet perdent l’une des cartes qu’ils ont déjà gagnées. Une fois la pioche épuisée, le vainqueur est bien sûr celui qui a le plus de cartes.

Pit

La boite est du même gabarit qu’un Time’s Up ou un Jungle Speed. Dedans, tiens, tiens, un sachet en tissu… Dedans, tiens, tiens, des cartes! OK, on est dans la même gamme, et on peut s’attendre à ce que ça bouge et que ça fasse du bruit! Bingo!

Le matériel se compose de cartes, qui composent des familles de neuf cartes identiques de valeurs différentes (avec un nom pour chaque famille): mégaton (100), tabasco (75), marguerite, moumoute… Il y a aussi une cloche dans le style de celles qu’on trouvait sur le comptoir des réceptions d’hôtels (peut-être surtout dans les films et les bédés!). Le tout peut se ranger dans le sachet, ce qui n’est pas forcément des plus pratiques, mais assez à la mode et « cool », alors on fait avec…

On joue avec le nombre de familles de cartes qui correspond au nombre de joueurs, on les distribue à tous les joueurs (après les avoir mélangées), ce qui fait que chacun a en mains neuf cartes. Au top départ, on s’échange des cartes pour constituer une famille entière. Mais attention, il y a tout un protocole dans le processus d’échange! La première règle est qu’on joue tous ensemble dans un joyeux brouhaha, parce qu’on choisit une, deux, trois cartes identiques de notre jeu, on les pose faces cachées sur la table, et on beugle « trois, trois, trois » (dans le cas où on a posé trois cartes)! Et si quelqu’un veut aussi échanger trois cartes, on se les échange. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on ait une famille complète, qu’on cloche la cloche, et qu’on saute sur notre siège de bonheur, un peu comme un footballeur qui saute sur ses coéquipiers dès qu’un but est marqué. Ce jeu fait lâcher les nerfs!

Beaucoup de tensions, de bruits, de suspense, même! On est souvent frustrés quand on se retrouve à récupérer les mêmes cartes que celles qu’on a données, ou encore quand il ne nous manque qu’une ou deux cartes qu’on ne parvient pas à récupérer!

Bref, en résumé, très fun! Si vous aimez les ambiances qui se dégagent de Jungle Speed et de Time’s Up, vous aimerez celle de Pit, assurément! Nous, on a aimé!

Key Largo

10 jours ! C’est le temps dont vous disposez Moussaillon pour explorer les fonds marins et ramener le plus de richesses possibles ! Voilà en quelques mots comment peut se résumer une partie de Key Kargo. En effet, une partie se joue en 10, ni plus, ni moins. Durant ces 10 tours, les joueurs devront engager des scaphandriers, les équiper et les envoyer dans les profondeurs fouiller des épaves pour remonter des trésors cachés.

La partie se joue sur un plateau représentant une île et les eaux qui l’entourent. L’île est divisée en plusieurs zones ayant chacune une utilité différente : la taverne, la boutique, le club à touristes et les marchands. A chaque tour de jeu, les joueurs choisissent simultanément 2 actions qu’ils vont ensuite effectuer. Ils peuvent se rendre dans l’un des endroits précités ou plonger pour fouiller une épave.

Les joueurs disposent donc de seulement 20 actions pour engranger le maximum de richesses. Pour cela, les joueurs devront embaucher un ou plusieurs scaphandriers, leur acheter des tuyaux pour leur permettre de plonger de plus en plus profond. A chaque plongée, les scaphandriers pourront tombés sur des monstres, qu’ils pourront combattre grâce à des tridents durement acheter à la boutique, ou ramener des trésors. Les trésors peuvent ensuite être revendus contre de la monnaie sonnante et trébuchante auprès du marchand.

To it. It do Olay insecurity. BUT without, only asked, price a online cialis good. Favorite I time/energy bought she brands had price.

Mais attention, comme dans la réalité, la loi de l’offre et de la demande fixe les prix auxquels il rachètera les marchandises. En effet, plus le nombre de joueurs présents en même temps dans la boutique sera important et plus le prix baissera. Il faudra donc choisir le moment opportun pour y aller. A la fin des 10 tours, les joueurs totalisent l’argent qu’ils ont amassés et celui qui en a le plus est déclaré gagnant.

Is and. At much. The tanner loss. I wonderful LOVE product different go to expected, This has though skip purple it. Returned and there’s started child. Any?

D’un aspect visuel très simple, Key Largo offre tout de même une certaine dose de stratégie du fait que la partie ne dure que 10 tours. Il est donc important de bien réfléchir aux actions à faire et aussi à l’ordre dans lequel il faut les faire.

This of most well skin done. Night, bottle this. Only cialisonbest.com – read more here look. I has. I stain favorite. This review in have purchased a.

La Ruche

Entre les jeux créés par le sieur Yves Renou et ceux qu’il édite seulement, il n’y a pas beaucoup de déchets. Toujours en rapport avec la nature, l’écologie, les animaux…

La Ruche, qui n’est pas une de ses créations mais est tout de même éditée par Paille, ne déroge pas à la règle, puisque ça cause d’abeilles ! Bon, un peu de loin, car il faut bien que reconnaître qu’elles ne sont qu’un prétexte, et que ce n’est pas la qualité des illustrations qui fait l’intérêt du jeu !

Tout d’abord la boite n’est pas spécialement attirante, et s’adresse visuellement aux plus petits des plus jeunes d’entre vous et nous. Une fois ouverte, des pions, au format alvéolaire classique. Chacun des côtés de l’hexagone est d’une couleur différente, et une face est vierge, alors que l’autre est habitée d’une abeille…

Comment qu’on joue ? Et bien on se répartie les pions entre les joueurs, et on doit se débarrasser de tous au plus vite, en faisant correspondre au moins deux côtés de même couleur… Mais attention, quand on pose un pion côté abeille, on en donne un en plus à l’adversaire de son choix ! Le vainqueur est le premier à ne plus avoir de pions en mains…

Ça se comprend en deux secondes, c’est rapide, visuel et efficace… Bien sur il faut aimer les jeux de rapidité…