La Ruche

Entre les jeux créés par le sieur Yves Renou et ceux qu’il édite seulement, il n’y a pas beaucoup de déchets. Toujours en rapport avec la nature, l’écologie, les animaux…

La Ruche, qui n’est pas une de ses créations mais est tout de même éditée par Paille, ne déroge pas à la règle, puisque ça cause d’abeilles ! Bon, un peu de loin, car il faut bien que reconnaître qu’elles ne sont qu’un prétexte, et que ce n’est pas la qualité des illustrations qui fait l’intérêt du jeu !

Tout d’abord la boite n’est pas spécialement attirante, et s’adresse visuellement aux plus petits des plus jeunes d’entre vous et nous. Une fois ouverte, des pions, au format alvéolaire classique. Chacun des côtés de l’hexagone est d’une couleur différente, et une face est vierge, alors que l’autre est habitée d’une abeille…

Comment qu’on joue ? Et bien on se répartie les pions entre les joueurs, et on doit se débarrasser de tous au plus vite, en faisant correspondre au moins deux côtés de même couleur… Mais attention, quand on pose un pion côté abeille, on en donne un en plus à l’adversaire de son choix ! Le vainqueur est le premier à ne plus avoir de pions en mains…

Ça se comprend en deux secondes, c’est rapide, visuel et efficace… Bien sur il faut aimer les jeux de rapidité…

3 réponses
  1. Bertrand Pidancet
    Bertrand Pidancet says:

    Merci pour votre critique plutôt élogieuse (je n’en parlerais pas à l’illustrateur…), je me permet juste d’apporter quelques petits rectificatifs:
    Ce n’est pas Paille éditions (Yves Renou) qui édite « La Ruche » mais Pidancet SARL crée pour la circonstance et qui ne devrait pas s’en tenir là et éditer tout plein d’autres très bons jeux dans un avenir proche. « Paille » se charge, quant à elle, de le distribuer auprès de son réseau de boutiques spécialisées.
    S’il est vrai que je propose sur le site du jeu des règles optionnelles pour les plus jeunes, la règle de base n’est guère accessible au moins de 7 ans (nombreuses démos aux scolaires à l’appui).
    BP

  2. Florent T.
    Florent T. says:

    Merci Pour ces précisions, les modifications ont été apportées à la chronique. N’hésitez pas à nous faire part de l’actualité de vos jeux!

  3. Guilhem
    Guilhem says:

    La Ruche a tous les atouts – et tous les défauts – des jeux simultanés : c’est fun, rapide, voire frénétique, mais ça tourne rapidement à la pagaille et il devient très difficile de vérifier qui joue correctement et qui triche (volontairement ou non). En effet, il est virtuellement impossible de contrôler ce que font les autres joueurs tout en plaçant ses propres hexagones. De plus, dans la frénésie du jeu, on bouscule très facilement les hexagones déjà posés, ce qui oblige à faire une pause histoire de tout remettre en place… il vaut donc mieux jouer sur une surface pas trop glissante, comme un plateau recouvert de feutrine.

    La Ruche demeure un jeu sympathique, mais tous ces petits défauts l’empêche de devenir un grand jeu.

    Ma note perso : 3/5

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>