Yinsh

Dans la catégorie des jeux de stratégie combinatoire abstraits… Yinsh! Dans le genre « il y a dix-mille paramètres à prendre en compte et on se torture la citrouille pour appréhender les prochaines actions de l’adversaire et on aime ça », ce jeu est compétiteur de haut niveau!

Tout d’abord, le contenu. Un plateau de jeu, assez grand, avec dessus des lignes disposées de façon abstraite. Cinq anneaux blancs et cinq noirs, aussi. Et puis plein de pions, avec chacun une face blanche et une face noire. Plein de matériel, donc, assez classe, on peut le dire, surtout les anneaux et les pions.

Début de partie: chacun dispose à tour de rôle un anneau sur une intersection. Quand tous sont posés, à chaque tour de jeu, un joueur va prendre un pion, le poser, face visible correspondant à sa couleur, au centre d’un de ses anneaux. Et il va déplacer cet anneaux où bon lui semble le long d’une des lignes sur lesquelles il se situe. Et s’il saute d’autres pions, tous sont retournés et changent donc de couleur. Ok, vous allez nous dire, « mais c’est Othello »! Sauf que non, en fait, car le but du jeu est de récupérer trois de ses anneaux. Chaque fois qu’un joueur parvient à aligner cinq pions de sa couleur, il les enlève du plateau, et récupère l’anneau de son choix.

Et c’est là que c’est souvent très drôle (quand « drôle » peut prendre comme synonymes « agaçant » et « frustrant »), car il peut arriver qu’on aide complètement notre méchant adversaire à réaliser son alignement, ou bien que lui ne nous bousille systématiquement des coups semblant pourtant évidents!

En résumé, Yinsh (mais pourquoi ce nom de jeu, hein?) est un excellent jeu à deux. Il est d’une richesse mécanistique incroyable. Il clôt une série de six jeux créés par Chris Burm, correspondant au Gipf Project (flippant, non?). Reposant sur un matériel irréprochable, Yinsh permet de créer des situations de jeux en perpétuelles possibilités de retournements, et oblige à anticiper les actions de jeux très longtemps à l’avance. Bref, dans le genre, que du bon!

0 réponses
  1. Sphyrna
    Sphyrna says:

    Une bonne alternative au jeu d’échecs et en plus c’est très agréable à manipuler, si en plus on souligne que le matériel est doté d’un design futuriste très classe, alors là…

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>