Zéro

Ils sont forts chez Asyncron, car l’édition est toute jeune, et déjà un Knizia dans la gamme!

Le jeu est petit, très petit. Dans une boite noire, très classe, très noire, notée d’un énorme « 0 ». Dans la boite, 56 cartes de sept couleurs différentes, numérotées de un à huit. A remarquer que sur chacune des cartes le numéro est bien entendu écrit en gros sur le fond coloré, et qu’apparaît en filigrane sur le fond un symbole spécifique de chaque couleur… C’est très léger, et a priori destiné aux daltoniens, qui ainsi peuvent jouer quand même!

Alors comment qu’on joue? On mélange les cartes, on en distribue neuf à chaque joueur, et on en pose cinq faces visibles au centre de la table. Le reste des cartes est mis à l’écart et ne sert plus pour cette manche. Chacun regarde ses cartes et les garde secrètes, et à tour de rôle, en pose une sur la table, et la remplace par une des cinq qui s’y trouvent déjà. Le voisin joue, et ainsi de suite… Quand un joueur passe son tour, il toque sur la table, et quand un deuxième joueur toque, on termine le tour de jeu et on compte les points de la manche. Le but du jeu? Avoir le moins de points en fin de manche. Comment? En réalisant un « Zéro », évidemment! Comment? Alors, en ayant dans sa main cinq cartes d’une couleur identique et cinq cartes d’une valeur identique. Quoi, mais ça fait 10 cartes, ça, oh?!? Oui, mais il y en a une qui joint les deux combinaisons! Par exemple, vous pouvez avoir en mains cinq cartes rouges, et cinq cartes portant la valeur « 6 », auquel cas vous aurez dans le lot un « 6 rouge »! Et zéro point, et ça c’est bien! Et si on ne réalise pas de « zéro », alors, on marque des points? Oui, en effet, et bien qu’au début des premières parties, le décompte semble compliqué, il s’avère en réalité très simple. Cinq cartes ou plus de même couleur valent zéro point. Pareil pour cinq cartes ou plus de même valeur. Et ensuite, on regroupe les cartes restantes par valeurs, et on additionne chacune de ces valeurs. Et on recommence, on reprend les cartes inusitées, on mélange le tout, et on redistribue, et on joue autant de manches qu’on a de joueurs autour de la table (si on joue sur une table, hein, mais c’est comme ça que ça se passe, en général). Et le vainqueur est celui qui en fin de partie totalisera le plus petit nombre de points.

Alors, au final, Zéro, c’est bien ou pas? Ca semble bien compliqué pour un petit jeu, non? Et ben c’est très bien et pas du tout compliqué! C’est ce qu’on appelle un « jeu d’apéro », on rentre très vite dedans, et il est même plutôt addictif. Le fait que de nombreuses cartes ne servent pas à chaque manche pimente énormément les tours de jeux car souvent les combinaisons qu’on attend sont irréalisables! Il faut donc finement jauger vers quelles combinaisons on se dirige… Le « zéro », le risque minimum?… De plus, le design des cartes est très réussi, très épuré, très dans l’air du temps, finalement, fait pour jouer dans un bar lounge! C’est quand même dommage qu’on ne puisse pas jouer à moins de trois, ce qui peut être sympa avec ce genre de petit jeu…

Bref, un très chouette petit jeu qu’on est contents d’avoir eu un peu avant sa sortie chez Chamboultou!

0 réponses
  1. Sphyrna
    Sphyrna says:

    Ce jeu n’est pas facile à expliquer au niveau du principe mais c’est très fluide lorsqu’on joue par contre! Essayez-le avec quelqu’un qui connait déjà le jeu et ensuite initiez à votre tour des gens intéressés, et intéressants, comme ça on fera plein de belles partie de cartes!

  2. Florent T.
    Florent T. says:

    Tu veux dire par là que ma chronique est incompréhensible, hein?… Bon, ok, mais c’est pour plus inciter les gens à venir nous voir pour qu’on leur explique de vive voix et de vif visu! C’est une technique de communication! Je t’expliquerai! Bref… Moi, je crois quand même que c’est un de mes jeux Asyncron préférés, parmi ceux de mon connu jusque lors.

  3. Sphyrna
    Sphyrna says:

    Mais non ta chronique est très bien! Je me souviens juste qu’il y a une grosse différence entre écouter l’énoncé des règles et jouer! Donc essayez d’y jouer c’est très plaisant!

  4. Franck Familys
    Franck Familys says:

    Bonjour Florent et Sphyrna, pour jouer à deux à zéro, essayer de jouer avec un troisème joueur « fantôme ».
    Posez ses 9 cartes faces cachées sur la table. Quand c’est votre tour de jouer, jouer une fois pour le fantôme puis une fois pour vous. Du coup, vous devez mémoriser les cartes que vous prenez au centre de la table et que vous remettez face cachée dans le jeu du joueur fantôme. Bien entendu, il faut par la suite essayer de se rappeler le chiffre et la couleur des cartes qui transit dans son jeu. Nous avons essayer cela lors d’un petit festival organisé à La Loupe : et ça marche. Il faut juste un peu plus réfléchir…mais ça reste plaisant !

  5. Florent T.
    Florent T. says:

    Merci Franck pour cette combine, et merci de m’avoir fait découvrir ce jeu! On essaiera ça à deux, alors, et on dira ici ce qu’on en pense… A moins que d’autres avant ne postent des commentaires quant à cette façon de jouer!

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>